BIOGRAPHIE

«Né le 11 septembre 1978 à Décines-Charpieu (69), il vit à Plufur (22) et travaille entre Lyon et la Bretagne.

Pensée mythique, mystères et matière première.

Bullitt Ballabeni assèche, raffine, manœuvre et transforme depuis ses premiers pas dans un atelier de ferronnerie d’art, jusqu’au tatouage et à l’art urbain. D’un magma matriciel chargé d’informations, il structure et hiérarchise les éléments pour leur offrir une nouvelle place. Le métal de ses sculptures ploie, se déchire pour accueillir animaux et végétaux, lorsque ses œuvres esquissent la topographie d’une nouvelle arche d’alliance, chaleureuse et dissidente, excentrique et néanmoins rassurante.»

Texte de Laurent Courau, La Spirale.org, DDC

«Dans notre société en pleine période de mutation, il règne une certaine confusion.Alors que l’on assiste à de véritables transferts, de nouveaux paradigmes se mettent en place. Comment peut-on matériellement décrire ce nouveau monde ? Pourrait-on le désigner ? L’artiste complet Bullitt Ballabeni sculpte, compose et installe sa vision du monde de demain dans des œuvres exposées au public (…) En mettant en scène Les nouveaux territoires, Bullitt interroge, tant nos perceptions de l’espace, que notre conscience (…)»

Texte de Nelly Sitbon, Chasseurs d’influences

«Après une longue expérience en tant que professeur d’éducation physique, il change de voie et se forme à la ferronnerie d’art dans l’atelier de son père. Fils d’un Meilleur Ouvrier de France, Bullitt est marqué par un attachement profond, presque sensuel, à ce métal. Se tournant par la suite vers le body art,il apprend le piercing puis le tatouage pendant plusieurs années. Il finit par fonder son propre studio In My Brain. Au fil du temps, l’endroit évolue pour devenir une véritable plateforme de création, regroupant un studio de tatouage, un atelier et une galerie d’art. In My Brain est devenu un lieu de rencontre au cœur d’un réseau artistique particulièrement bouillonnant. À ce jour, Bullitt travaille dans un nouvel espace avec sa partenaire de vie Sophie Haza : Brain Kyozo, atelier.

Artiste démiurge, faiseur infatigable et inspiré, il maintient une activité de création intense et expose fréquemment.»

Texte de Tal Kobo, Manager of Traveling Exhibitions Department at Yad Vashem museum et Valérie Candau, co-curator

Share This